Le glaucome

Qu'est-ce que le glaucome ?

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique qui se traduit par un rétrécissement du champ de vision.

Il s’agit de la seconde cause de cécité dans le monde. C’est une maladie chronique qui ne se guérit pas mais qui peut se stabiliser.

Sa prévalence augmente avec l’âge, notamment au delà de 40 ans.

Il n’existe pas UN glaucome mais DES glaucomes dont les causes et mécanismes sont bien différents: glaucome chronique à angle ouvert (le plus fréquent), glaucome par fermeture de l’angle, glaucome à pression normale, …

EXAMENS NÉCESSAIRES AU DIAGNOSTIC

Seul l’ophtalmologiste peut dépister cette pathologie.

En effet, elle est souvent silencieuse et ne se met en évidence qu’après un bilan composé de plusieurs examens complémentaires.

Vous êtes d’abord reçu par l’orthoptiste qui effectue plusieurs mesures

  • La pression intraoculaire (normale si inférieure à 21mmHg)
  • La pachymétrie (mesure de l’épaisseur cornéenne) qui permet de pondérer la mesure de la pression intraoculaire
  • Un OCT (Tomographie à Cohérence Optique) permettant d’évaluer la structure et l’épaisseur du nerf optique
  • Le champ visuel permettant d’évaluer la fonction du nerf optique

Par la suite, vous êtes reçu par l’ophtalmologiste qui fait la synthèse des examens effectués et vous propose éventuellement un traitement.

TRAITEMENTS ADAPTÉS

Il existe 4 types de traitements possibles : collyres, lasers, chirurgie et cyclodestruction.

Chacun comporte leur indication.

  • Les collyres ont pour but de diminuer la pression intraoculaire, ce sont souvent les traitements de première intention.
  • Les lasers permettent aussi de réduire la pression intraoculaire ou de modifier la forme de certaines structures de l’oeil.
  • La chirurgie est réservée pour les glaucomes résistants aux intolérants aux traitements médicamenteux.
  • La cyclodestruction a pour indication les glaucomes réfractaires aux chirurgies.

 

SUIVI PATIENT

Le suivi d’un patient glaucomateux est en fonction du type de glaucome, de sa sévérité et de l’âge du patient.

C’est le médecin ophtalmologiste qui décide de la fréquence du suivi.

Néanmoins, à chaque consultation de suivi, le bilan des nerfs optiques avec un OCT et un champ visuel est pratiqué.

L’objectif du suivi est de s’assurer de la stabilité du glaucome en comparant les examens d’une consultation à l’autre.

 

QUI EST CONCERNÉ ?

Tous les patients doivent se faire dépister notamment ceux présentant des facteurs de risque de développer un glaucome.

Les facteurs de risque sont:

  • Âge de plus de 40 ans
  • Antécédents familiaux de tension oculaire ou glaucome
  • Pression oculaire élevée
  • Traitements au long cours par corticoïdes
  • Pathologies oculaires inflammatoires (uvéites, ..)
  • Traumatismes oculaires
  • Myopie – Hypermétropie

QUESTIONS FRÉQUENTES

 

Si j’ai une tension oculaire normale alors je n’ai pas de glaucome  : FAUX

il existe des glaucomes sans tension appelés glaucome à pression normale

La tension oculaire est uniquement un facteur de risque de glaucome.

 

J’ai une tension oculaire élevée alors j’ai un glaucome : FAUX

La pression oculaire élevée n’est pas toujours synonyme de glaucome. Il conviendra à l’ophtalmologiste de vérifier l’état du nerf optique et le suivi à instaurer.

La tension oculaire est uniquement un facteur de risque de glaucome.

 

Je ne veux pas m’instiller des collyres tous les jours. Puis-je me faire opérer ?  NON

La chirurgie du glaucome est réservée uniquement aux glaucomes résistants au traitement médical. En revanche, il pourra être discuté avec votre médecin ophtalmologiste la réalisation d’un laser (laser SLT) qui permet de réduire le nombre de collyres instillés.

 

Est-il nécessaire de faire un champ visuel régulier ? OUI 

Le champ visuel tout comme l’OCT sont les examens qu’il faut répéter lors du suivi puisqu’ils permettent d’évaluer la stabilité du glaucome.

 

Puis-je guérir du glaucome ? NON

Le glaucome est une pathologie chronique dont on ne guérit pas mais qui peut se stabiliser grâce aux différents traitements. Un suivi régulier tout au long de votre vie sera nécessaire.

 

 

Pour d’autres renseignements sur le sujet, vous pouvez téléchargez la fiche de consentement éditée par la SOCIÉTÉ FRANÇAISE D’OPHTALMOLOGIE. Il est indispensable de la lire avant l’opération et de la remettre au chirurgien SIGNÉE :  FICHE SFO – CHIRURGIE – GLAUCOME CHRONIQUE

Recommandations essentiellesCOVID 19
+