URGENCES : 05 57 77 67 00
URGENCES : 05 57 77 67 00

Sécheresse oculaire

Qu'est-ce que la sécheresse oculaire ?

La sécheresse oculaire n’est que rarement un simple déficit en larmes. 

Cette pathologie oculaire est une maladie des larmes et de la surface de l’œil. Elle se manifeste lorsque les yeux ne produisent pas assez de larmes ou quand leur composition chimique n’est pas exacte.

En effet, la composition des larmes est un rapport précis entre lipides, humeur aqueuse et mucines.

C’est son exacte composition qui permet de remplir correctement son office, à savoir :

  • humidifier les yeux et assurer leur confort 
  • préserver la structure de la cornée et son bon fonctionnement
  • éliminer les saletés et les particules étrangères, protéger les yeux contre les infections bactériennes ou autres

CAUSES

Les causes de la sécheresse oculaire sont multiples et elles peuvent s’associer entre elles pour aboutir à un syndrome sec :
  • la production de larmes diminue normalement avec l’âge
  • le port de lentilles de contact
  • le chauffage et la climatisation
  • le vent, le froid
  • certains médicaments (antidépresseurs hormonothérapie)
  • des pathologies dermatologiques (rosacée)
  • les maladies systémiques (diabète, troubles thyroïdiens)

SYMPTÔMES

Les symptômes de la sécheresse oculaire sont variés. On peut citer comme étant les plus fréquents :

  • un larmoiement, parfois excessif 
  • des picotements 
  • des clignements fréquents
  • une sensation d’inconfort ou d’irritation 
  • l’impression d’un grain de sable dans l’œil 
  • une sensibilité à la lumière 
  • un manque de larmes 
  • des rougeurs oculaires 
  • une baisse de la vision 
  • une difficulté à porter les lentilles 
  • une gêne à l’ouverture des yeux le matin au réveil 
  • une vision trouble 
  • une sensation de brûlure 
  • une fatigue oculaire…

La sécheresse oculaire s’aggrave au fil du temps. Ainsi, elle peut devenir chronique. Or, une sécheresse oculaire chronique peut engendrer une inflammation de la surface oculaire, ce qui entraîne une diminution de la production des larmes et conduit à un cercle vicieux.

EXAMENS NÉCESSAIRES AU DIAGNOSTIC

Le diagnostic de sécheresse oculaire nécessite un interrogatoire minutieux et un examen clinique approfondi.

Il existe différents examens permettant de confirmer une sécheresse oculaire :

  • le temps de rupture du film lacrymal 
  • la coloration à la fluorescéine 
  • le test de Schirmer pour évaluer un déficit quantitatif
  • l’évaluation de la qualité du film lipidique 
  • l’évaluation du fonctionnement des glandes de Meibomius 

Tout le monde peut souffrir de sécheresse oculaire.

Celle-ci pouvant aboutir à des infections ou une baisse de la vue.

 

TRAITEMENTS ADAPTÉS

Le traitement de la sécheresse oculaire repose sur l’utilisation de produits qui remplacent les larmes.

En effet, actuellement, il est impossible de régénérer une glande lacrymale qui ne fonctionne pas assez.

En premier lieu, on utilise un traitement à partir de larmes artificielles

Pour améliorer la sécheresse oculaire, il convient également de jouer sur l’environnement, de changer ses habitudes concernant le travail sur écran.

On peut également se tourner vers les traitements suivants :

  • la rééducation du clignement des yeux 
  • l’utilisation de collyres antibiotiques pour améliorer la qualité des sécrétions 
  • des médicaments anti-inflammatoires 
  • des lentilles sclérales permettant de maintenir la cornée humide en permanence 
  • des sondages-débouchages des glandes de Meibomius 
  • l’installation de bouchons lacrymaux microscopiques en silicone dans les orifices d’évacuation des larmes pour augmenter leur quantité sur l’œil

Pour d’autres renseignements sur le sujet, vous pouvez téléchargez la fiche de consentement éditée par la SOCIÉTÉ FRANÇAISE D’OPHTALMOLOGIE. Il est indispensable de la lire avant l’opération et de la remettre au chirurgien SIGNÉE :  FICHE SFO

Recommandations essentiellesCOVID 19
+