Injection intra-vitréenne (IVT)

Qu'est-ce qu'une IVT ?

Une IVT (Injection intra- vitréenne), est l’injection d’un traitement actif directement dans l’œil, dans la cavité vitréenne.

Cela consiste à injecter 0,05ml de médicament sous forme liquide ou à libération prolongée (résorbable ou non) directement dans la cavité vitréenne à l’aide d’une très fine aiguille après avoir insensibilisé l’œil à l’aide de gouttes anesthésiantes.

Cela permet d’atteindre des concentrations élevées de médicament et d’augmenter leur efficacité et leur durée d’action.

 

INTERVENTION CHIRURGICALE

Elle se pratique dans une salle dédiée à ces traitements avec parcours patient précis avec le moins d’attente possible.

Le patient apporte le produit qui lui a été prescrit et sera pris en charge par une aide-soignante qui l’aidera à revêtir une tenue à usage unique, une charlotte et des sur chaussures.

Un collyre anesthésique local est instillé de façon à insensibiliser l’œil qui va être traité.

L’injection se réalise en position allongée ou demi-assise après avoir désinfecté la paupière et la surface oculaire à l’aide d’un antiseptique (le plus souvent de la Bétadine oculaire 5%). Un écarteur de paupière est placé. L’injection s’effectue au niveau du blanc de l’œil, à 4 millimètre du limbe (bord de la cornée), généralement en faisant regarder le patient vers le bas.

Le geste lui-même ne dure que quelques secondes puis l’œil est abondamment rinçé au sérum physiologique pour limiter d’inconfort lié à l’irritation oculaire du désinfectant.

Un collyre lubrifiant est instillé en fin de procédure pour limiter les sensations de brulures ou de grains de sable qui peuvent survenir transitoirement après l’injection.

Le patient sort de la salle et on lui retire sa tenue et la charlotte.

Le tout ne dure que quelques minutes.

PATHOLOGIES CONCERNÉES

Certaines pathologies rétiniennes peuvent nécessiter des injections intra oculaire , les plus fréquentes sont :

  • La DMLA : dans sa forme neovasculaire. Elle peut nécessiter des injections régulières selon un protocole défini.
  • L’œdème maculaire diabétique
  • L’œdème maculaires lié aux occlusions veineuses rétiniennes
  • Les œdèmes rétiniens inflammatoires (uveites)
  • Les neovaisseaux de la myopie forte

PRODUITS CONCERNÉS

Les produits concernés sont : 

  • le ranibizumab (LUCENTIS) et l’aflibercept (EYLEA) qui ont une action anti neovaisseaux(anti angiogenique) et anti oedemateuse et utilisés notamment pour traiter la DMLA , les neovaisseaux du myope fort , les oedemes maculaires de la rétinopathie diabétique et desocclusions veineuses rétiniennes ainsi que certaines formes de glaucome neovasculaire.
  • Implant à libération prolongé de dexamethasone (OZURDEX) : corticoide agissant comme anti œdémateux et anti inflammatoire dans lesœdèmes maculaires de la rétinopathie diabétique et des occlusions veineuses rétiniennes ainsi de dans certaines uvéites
  • Implant à libération prolongé d’acétate de fluocinolone (ILUVIEN) : dans les œdèmes maculaires diabétiques chroniques.

Nous participons actuellement à une étude de médicament antiangiogenique de nouvelle génération (brolucizumab) permettant des injections moins fréquentes et une efficacité supérieure.

FRÉQUENCE DES INJECTIONS

Cela dépend du produit et de la pathologie concernée.

Dans le cas d’une DMLA neovasculaire, d’un œdème maculaires diabétique ou d’une occlusion veineuse rétinienne, il est généralement proposé un protocole dit treat & extend qui commence par un « traitement d’attaque » avec 3 injections de LUCENTIS ou d’EYLEA espacées de 1mois. L’intervalle des injections est ensuite progressivement augmenté en fonction de la réponse thérapeutiques et des contrôles médicaux effectués avant chaque injection. Cela permet de réduire le nombre de traitement tout en concervant une efficacité maximale en adaptant le traitement à chaque patient.

En cas de traitement par OZURDEX ou ILUVIEN, les injections sont plus espacées et les retraitements se font en fonction du contrôle clinique (tous les 2 à 4 mois).

 

QUESTIONS FRÉQUENTES

Est-ce que cela fait mal ? NON

Cependant une discrète sensation de piqure peut se produire au moment de l’injection pendant quelques secondes. Cette sensation disparait rapidement.

De même, il peut exister une sensation de brulure transitoire lié au produit désinfectant, cette sensation disparait au rinçage par du serum physiologique

Est-ce normal si j’ai l’œil rouge ? OUI

Une hémorragie sous conjonctivale peut parfois survenir au point de ponction et se résorbe en quelques jours. L’hémorragie sous conjonctivale est indolore.

Est-ce normal si je vois des taches sombres qui bougent ? OUI

Surtout situées dans le bas du champs de vision, elles correspondent à de petite bulles d’air contenues dans le produit injecté et disparaissent en quelques heures

Dois-je interrompre mon traitement anticoagulant ? NON

Il n’y a pas de risque d’hémorragie intra oculaire et les rares hémorragies sous conjonctivales sont bénignes et indolores.

Est-ce normal si des douleurs ou une baisse de vision surviennent dans les jours qui suivent l’injectionsNON

Dans les jours suivant l’injection, l’apparition d’une douleur, d’un effondrement de la vision ou d’une sensation de pluie de suie doit inquiéter. Vous devez contacter le centre en urgence au : 05.57.77.67.00 ou venir consulter immédiatement un médecin du centre.

Dois-je interrompre mon traitement pour le glaucomeNON

Le traitement est poursuivi comme d’habitude

Dois-je prendre un traitement antibiotique en collyre avant ou après j’injectionNON

Les études n’ont montré aucun intérêt à un traitement antibiotique préventif et l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ne le recommande pas.

Quand dois-je revoir en contrôle mon ophtalmologiste ?

1 à 3 mois : cela dépend du protocole de traitement convenu avec votre ophtalmologiste et de la durée d’action du produit utilisé.

Quand pourrais-je de nouveau ?

  • Me doucher ? ………………………………..  Le lendemain de la chirurgie
  • Me laver les cheveux ? …………………..  2 jours après
  • Me maquiller ? ………………………………  2 jours
  • Me frotter les yeux ? ………………………  2 jours
  • Me baigner en piscine ou en mer ? ….   5 jours

Pour d’autres renseignements sur le sujet, vous pouvez téléchargez la fiche de consentement éditée par la SOCIÉTÉ FRANÇAISE D’OPHTALMOLOGIE. Il est indispensable de la lire avant l’opération et de la remettre au chirurgien SIGNÉE :  FICHE SFO – INJECTION INTRA-VITREENNE

Recommandations essentiellesCOVID 19
+